Menu
> Volkswagen > > Volkswagen : premier constructeur à ...

Communiqué de presse

20/11/2019

Volkswagen : premier constructeur à utiliser une motorisation GNL à faibles taux d’émissions pour les navires de transport de véhicules à compter de janvier 2020

- Deux navires de transport de véhicules de Siem Car Carriers AS alimentés au gaz naturel liquéfié ont été lancés à Xiamen, Chine.
- À compter de janvier 2020, Volkswagen Group Logistics déploiera les deux navires, d’une capacité de 4 700 véhicules chacun, entre l’Europe et l’Amérique du Nord
- Réduction des émissions : de 25% pour le dioxyde de carbone, de 30% pour l’oxyde d’azote, de 60% pour les particules de suie et de 100 % pour l’oxyde de soufre.

Volkswagen Group Logistics est la première entreprise à utiliser deux transporteurs de véhicules alimentés au gaz naturel liquéfié (GNL) pour l’acheminement outre-mer. Les deux navires de Siem Car Carriers ont été lancés vendredi dernier à Xiamen, Chine.

 
Thomas Zernechel, Directeur de Volkswagen Group Logistics, a commenté l’importance stratégique de ces navires pour la logistique du Groupe Volkswagen : « Nous entrons dans une nouvelle phase en ce qui concerne la réduction des émissions. Les deux navires sont les premiers transporteurs de véhicules au monde à être alimentés au GNL. Ajoutés à l’utilisation accrue de camions GNL, à la conversion de nos nombreux transports ferroviaires à l’électricité verte et à l’utilisation de biocarburant dans le transport maritime courte distance, les deux nouveaux navires GNL jouent un rôle clé dans notre volonté d’atteindre la neutralité carbone au niveau de la logistique.
 
Pour baptiser le navire, Christiane Eckert, Directrice de la Stratégie et de l’Environnement au sein de la production du Groupe, a utilisé la formule suivante : « Cher navire, je te baptise SIEM CONFUCIUS. Que ta première rencontre avec la mer soit réussie et que tu navigues toujours en eaux calmes! » Christiane Eckert a ensuite baptisé le deuxième navire SIEM ARISTOTLE. « J’attends avec impatience le déploiement des deux premiers navires GNL l’année prochaine, une étape importante dans notre stratégie de production « goTOzero », qui a pour objectif d’éliminer toutes les nuisances environnementales associées à la production et à la logistique », a-t-elle expliqué.
 
Les deux navires remplaceront deux des neuf navires conventionnels alimentés au fioul lourd qui sont actuellement utilisés par Volkswagen Group Logistics sur l’Atlantique, entre l’Europe et l’Amérique du Nord. Le SIEM CONFUCIUS sera mis en service en janvier 2020, après son transfert de l’Asie vers l’Europe. Le deuxième navire commencera à naviguer au printemps 2020 dans la même zone.
 
Les moteurs GNL réduisent de 25% les émissions de dioxyde de carbone, de 30% les émissions d’oxyde d’azote, de 60% les émissions de particules et de 100% les émissions d’oxyde de soufre.
 
Technologiquement innovants, les navires mesurent 200 mètres de long et 38 mètres de large, sont équipés de 13 ponts-garages et affichent une capacité de 7 500 tonneaux, ce qui correspond à environ 4 700 véhicules du mix de modèles du Groupe Volkswagen. À ce jour, seuls quelques navires de petit gabarit destinés au transport de marchandises ont été équipés d’une propulsion GNL pour le trafic courte distance ; pour l’acheminement de véhicules outre-mer, Volkswagen Group Logistics est un pionnier de ce type de propulsion.
Les deux transporteurs de véhicules sont alimentés par un moteur marin bi-carburant à injection directe avec traitement des gaz d’échappement de MAN Energy Solutions, une société du Groupe Volkswagen. Outre le gaz naturel liquéfié congelé, ils peuvent également être alimentés au e-gaz, un gaz respectueux de l’environnement produit via Power-to-X, ou au biogaz. Les navires affichent une vitesse de croisière de 16,5 nœuds (30,6 km/h). Avec leurs deux réservoirs, de 1 800 m³ chacun, ils offrent une autonomie et une capacité de transport de véhicules similaires à celles des transporteurs conventionnels au fioul lourd.
 
« Nous estimons que la transition vers le GNL en tant que combustible à usage maritime est le point de départ d’une révolution énergétique maritime, commente Uwe Lauber, PDG de MAN Energy Solutions. Dans un deuxième temps, les navires alimentés au gaz pourront fonctionner avec des carburants produits synthétiquement et neutres pour le climat, ce qui en fait des produits d’avenir. Avec ce projet, Volkswagen joue le rôle de pionnier dans la décarbonisation des flux commerciaux mondiaux ».
 
Volkswagen Group Logistics organise, coordonne et gère environ 7 700 départs de navires dans le monde chaque année. Plusieurs centaines de navires de transport maritime et 11 transporteurs de véhicules sillonnent quotidiennement les océans du monde pour le Groupe. Ils transportent chaque année 2,8 millions de véhicules neufs auxquels viennent s’ajouter 250 000 conteneurs de pièces de construction et de rechange.
 
 

Visuels

DB2019AL02610large-jpg
Visualiser
Télécharger : Haute Définition
DB2019AL02609large-jpg
Visualiser
Télécharger : Haute Définition