Espace Media Volkswagen France
> Volkswagen > Corporate marque > Volkswagen approuve la feuille de ...

Communiqué de presse

05/06/2019

Volkswagen approuve la feuille de route pour la transformation numérique de l’administration et de la production

- Volkswagen Véhicules Particuliers et Volkswagen Components se modernisent et deviennent plus flexibles
- Jusqu’à 4 milliards d’euros d’investissements prévus dans la digitalisation
- Au moins 2 000 nouveaux emplois dans le digital d’ici à 2023
- Jusqu’à 4 000 emplois pourraient être supprimés dans des unités hors production
- Possibilités de retraite partielle pour les salariés nés entre 1962 et 1964
- Garantie de l’emploi pour Volkswagen AG et Volkswagen Sachsen jusqu’en 2029

Volkswagen continue sur la voie de la modernisation et de la digitalisation : la marque va investir jusqu’à 4 milliards d’euros dans des projets de digitalisation d’ici à 2023, principalement dans l’administration mais aussi dans la production. Au moins 2 000 nouveaux emplois liés à la transformation numérique seront créés. Ces dispositions font partie de la « feuille de route de la transformation numérique » sur laquelle le Directoire et le Comité Central d’Entreprise viennent de se mettre d’accord. Entre les méthodes de travail flexibles, les processus améliorés et la digitalisation, la charge qui pèse sur les employés devrait diminuer et les processus s’accélérer. Des tâches qui étaient auparavant réalisées manuellement seront simplifiées grâce à l’informatique. Par conséquent, jusqu’à 4 000 emplois dans des unités hors production de Volkswagen AG Véhicules Particuliers, Volkswagen Group Components et Volkswagen Sachsen GmbH ne seront pas remplacés au cours des quatre prochaines années. Pour cela, il faudra toutefois dans un premier temps que la digitalisation, l’optimisation des processus et la rationalisation de l’organisation permettent de supprimer certaines tâches. Il a, en outre, été convenu d’investir davantage dans l’Industrie 4.0 et d’accroître la productivité de 5% par an dans les unités de production d’ici à 2023. Le budget de formation va, quant à lui, augmenter de 60 millions d’euros pour atteindre 160 millions d’euros afin de tenir compte de la transformation des ressources humaines associée à l’offensive de digitalisation de Volkswagen. Il a également été convenu de garantir uniformément l’emploi chez Volkswagen AG et Volkswagen Sachsen GmbH jusqu’en 2029.


« Notre feuille de route de la transformation digitale apporte un élan supplémentaire à la modernisation de Volkswagen, explique Ralf Brandstätter, Directeur des Opérations de la marque Volkswagen. Nous sommes en train de nous doter d’une base durable en vue de l’entrée de l’entreprise dans l’ère digitale. Il nous faut, pour cela, acquérir une nouvelle expertise numérique tout en améliorant la rapidité, l’efficacité et la compétitivité de tous les secteurs de l’organisation. Dans le même temps, nous créons de nouveaux emplois numériques modernes et flexibles et nous améliorons la productivité. Le ‘New Volkswagen’ devient plus concret pour les employés. Si nous sommes contraints de supprimer des emplois en raison de la transformation digitale, nous le ferons en suivant la courbe démographique et de la manière la plus socialement responsable possible. » Les réductions de coûts qui accompagnent les investissements aident également Volkswagen à financer la transformation à partir de ses propres ressources. La marque envisage ainsi d’atteindre une marge d’exploitation de 6% d’ici à 2022, c’est-à-dire trois ans plus tôt que prévu.

« Pour nos usines de composants, la feuille de route de la transformation digitale est le catalyseur de l’évolution vers l’électro-mobilité, ajoute Thomas Schmall, Président du Directoire de Volkswagen Group Components. À l’avenir, nous assumerons la responsabilité des cellules et des systèmes de batterie, des motorisations électriques, des infrastructures de charge et du recyclage. Pour cela, il nous faut numériser les processus, acquérir de l’expertise logicielle et améliorer l’agilité et l’efficacité de nos activités composants à l’échelle mondiale. »

« La garantie de l’emploi jusqu’à 2029 exclut toute possibilité de licenciement sur les dix prochaines années, note Bernd Osterloh, Président du Comité Central d’Entreprise. Cela envoie un message fort : la transformation digitale est source de changement mais n’a pas d’impact sur la garantie de l’emploi chez Volkswagen. En ce qui concerne les éventuelles suppressions de poste, il doit être clairement établi que les tâches sont vraiment redondantes, faute de quoi chaque poste qui devient vacant sera repourvu car nous n’accepterons pas d’augmentation des charges de travail. Un autre aspect important pour nous a été d’accroître la tranche d’âge éligible à la retraite partielle. »

« Avec la feuille de route de la transformation digitale, Volkswagen a trouvé une réponse solide aux défis du monde du travail moderne, commente Gunnar Kilian, membre du Directoire en charge des Ressources Humaines. Grâce à notre plan d’investissement dans des systèmes informatiques modernes, nous sommes en train d’améliorer l’efficacité du travail tout en le rendant plus attractif pour nos employés. Et, avec notre instrument de planification stratégique des effectifs, nous dessinons une image d’avenir de tous les secteurs, qui non seulement nous montre l’aspect quantitatif de nos besoins en effectifs, mais identifie également les compétences dont nous avons besoin pour réussir face à la concurrence. Pour réussir la transformation et la digitalisation, nous avons besoin d’une équipe hautement qualifiée visant un objectif commun et travaillant dans un bon état d’esprit. La feuille de route de la transformation digitale va nous permettre de poser les bases de cette évolution. Nous allons ainsi augmenter le budget consacré à la formation, créer une université en ligne, consolider la formation grâce à des plates-formes en ligne et adapter les formations professionnelles aux nouvelles exigences. Sans compter que le programme de développement ‘AGEBI+’ et Faculty 73 feront dorénavant partie intégrante de la formation continue chez Volkswagen.

Éléments clés de la feuille de route de la transformation numérique

Investissements : Volkswagen AG va investir jusqu’à 4 milliards d’euros dans des projets de numérisation d’ici à 2023 et au-delà. Ces projets comprennent notamment des solutions informatiques modernes telles que SAP 4/Hana (en particulier pour les applications administratives), un système d’achat extrêmement efficace et de nouvelles applications standard pour les ressources humaines.

Nouveaux emplois dans le digital : d’ici à 2023, Volkswagen va créer au moins 2 000 nouveaux emplois dans le secteur de la digitalisation au sein du Groupe, de la marque et de Volkswagen Components. Ces emplois, qui viennent s’ajouter aux emplois d’avenir déjà définis dans le Pacte d’Avenir, seront créés dans toutes les fonctions du Directoire et seront concentrés sur le site de Wolfsburg qui va se doter de 1 000 m² supplémentaires de lieux de travail flexibles.

Intensification de la formation : d’ici à 2023, 60 millions d’euros seront ajoutés au budget de formation dans le cadre du Pacte d’Avenir. Un total de 160 millions d’euros sera ainsi disponible pour assurer les besoins de formation résultant de la transformation. La formation sera adaptée aux métiers et aux départements concernés par la transformation. Volkswagen met également en place une université en ligne et renforce durablement l’enseignement au moyen de plates-formes en ligne.

Consolidation de la formation professionnelle : la formation professionnelle sera orientée sur les besoins futurs. Faculty 73 et le programme AGEBI+, destiné aux apprentis qualifiés qui souhaitent combiner expérience pratique et préparation d’un diplôme, feront dorénavant partie intégrante de la formation professionnelle chez Volkswagen. D’ici 2023, ils accueilleront jusqu’à 250 apprentis par an sur les 1 400 prévus dans la convention collective. Des engagements d’investissement pour un montant total de 8,5 millions d’euros entre 2019 et 2021 ont également été annoncés pour des laboratoires électriques et informatiques ainsi que pour des ateliers de projet sur les six sites de Volkswagen AG.

Garantie de l’emploi : les employés de Volkswagen AG et Volkswagen Sachsen GmbH vont bénéficier de la garantie de l’emploi jusqu’en 2029. Tout licenciement imposé sera donc impossible pendant cette période.

Organisation efficace et flexible : d’ici à 2023, jusqu’à 4 000 emplois dans des unités hors production (Volkswagen AG Véhicules Particuliers, y compris Volkswagen Components et Volkswagen Sachsen GmbH), viennent s’ajouter aux dispositions prévues en vertu du Pacte d’Avenir, et ne seront pas repourvus si la transformation numérique, l’optimisation des processus ou la rationalisation de l’organisation rend les tâches concernées redondantes. Des groupes de travail établiront la définition concrète de ces tâches d’ici à fin août 2019. La flexibilité du déploiement des effectifs entre les départements et les sites devra s’améliorer pour permettre la transformation nécessaire.

Retraite partielle : la retraite partielle va être proposée aux salariés des unités de production et hors production nés entre 1962 et 1964. Chacune de ces trois années deviendra éligible à la retraite partielle une fois que les objectifs en matière de personnel, de finances et de productivité auront été atteints. Des options de reconversion externe seront mises à la disposition des cadres.

Objectifs de productivité : l’entreprise et le Comité d’Entreprise conviennent que des gains de productivité supplémentaires de 5% par an sont nécessaires dans les unités de production d’ici à 2023 pour préserver la compétitivité.

Visuels

DB2019AL01315large-jpg
Visualiser
Télécharger : Haute Définition