Espace Media Volkswagen France
> Volkswagen > > Rallye de France - Tour ...

Communiqué de presse

25/09/2016

Rallye de France - Tour de Corse : 10 000 virages et un équipage en chasse pour le titre

Sébastien Ogier/Julien Ingrassia (F/F) aborderons le Rallye de France avec une chance mathématique de remporter un quatrième titre mondial consécutif alors que trois manches resteront encore à disputer après la Corse. Pour réussir à convertir leur première “balle de match” en une nouvelle couronne, et égaler ainsi le palmarès des quadruples champions Juha Kankkunen (FIN) et Tommi Mäkinen (FIN), les leaders du championnat 2016 devront impérativement gagner en Corse. Mais la victoire ne suffira pas à elle seule. Le dénouement dépendra aussi des résultats obtenus par les adversaires de Sébastien Ogier et Julien Ingrassia. Avant la Corse, et d’un point de vue purement arithmétique, sept équipages, dont les trois officiels Volkswagen, ont encore une chance de remporter le titre mondial.


Deuxièmes au classement provisoire du championnat, Mikkelsen/Jæger pourraient prolonger la lutte pour le titre en terminant parmi les huit premiers du Rallye de France. Une victoire dans la Power Stage permettrait également aux Norvégiens de rester mathématiquement dans la course au titre.


Hayden Paddon/John Kennard (NZ/NZ, Hyundai) et Thierry Neuville/Nicolas Gilsoul (B/B, Hyundai), actuellement troisième et quatrième du championnat avec le même nombre de points, devraient, dans le cas ou Ogier/Ingrassia marqueraient le maximum de points, finir au moins deuxièmes en Corse et signer au moins le deuxième temps de la Power Stage pour empêcher les leaders du championnat de célébrer un nouveau titre en France. Tous les autres équipages, dont Jari-Matti Latvala/Miikka Anttila, doivent simplement perdre le moins de points possible face aux leaders et de préférence regagner du terrain au classement provisoire afin de laisser ouverte la course au titre. S’ils ne perdaient pas plus de trois points sur Ogier et Ingrassia, Latvala et Anttila resteraient mathématiquement en lice pour la couronne.


Ce contexte promet beaucoup d’action dans ce Tour de Corse communément appelé le rallye aux 10 000 virages qui comportera cette année 390,92 kilomètres d’épreuves chronométrées. A l’exception de la Power Stage qui clôturera la compétition, toutes les spéciales seront longues d’au moins 30 kilomètres ce qui constituera une épreuve physique pour les pilotes et un challenge pour les copilotes qui devront dicter leurs notes avec un parfait timing.



Déclarations avant le Rallye de France


Sébastien Ogier, Volkswagen Polo R WRC n°1

“ Le rallye comporte de nouvelles portions de routes et beaucoup de spéciales ont été modifiées. Il sera de ce fait important d’accomplir des reconnaissances précises. J’apprécie ces changements qui font de ce rallye un nouveau challenge. Le Tour de Corse est loin d’être une course facile. Je m’attends à ce que la compétition soit aussi serrée qu’en Allemagne où quatre pilotes ont bataillé en tête jusqu’à la fin du rallye. Je n’ai pas eu de réussite lors des deux dernières éditions du Rallye de France. Mon objectif sera bien sûr de réaliser un bon rallye et de me battre pour la victoire.”


Jari-Matti Latvala, Volkswagen Polo R WRC n°2

“J’ai gagné les deux derniers rallyes en France et j’espère bien sûr obtenir de nouveau un bon résultat cette année. J’aime piloter sur les routes corses. Le revêtement est très dur et aussi très bosselé par endroits. On ne peut pas beaucoup couper à l’intérieur des virages ce qui signifie que les voitures ramènent moins de terre sur les routes et que l’adhérence est élevée et constante. Le parcours est très tortueux et il n’existe pas de ligne droite de plus de 150 mètres. Je pense que cela me conviendra bien. Les spéciales sont peu nombreuses mais elles sont longues. La gestion des pneus pourra s’avérer déterminante sur de telles distances.”


Andreas Mikkelsen, Volkswagen Polo R WRC n°9

“Je suis impatient de disputer le Rallye de France. Les spéciales ne sont pas nombreuses mais elles sont longues avec énormément de virages et très techniques. Les précédentes éditions nous ont montré l’importance de la gestion des freins et des pneus. De mon point de vue, la première spéciale sera la clef car on devra immédiatement y trouver le bon rythme pour l’ensemble du rallye. Bien que je préfère les rallyes plus variés alternant entre les spéciales longues et courtes, Anders et moi sommes prêts et en pleine forme avant ce défi. Même si le championnat n’est pas décidé, je me concentre plus sur les adversaires qui se trouvent derrière moi au classement, Paddon, Neuville et Jari-Matti. Mon objectif sera d’accentuer mon avance sur eux avec un résultat sur le podium.”


Sven Smeets, Directeur Volkswagen Motorsport

“Le Rallye de France est un vrai challenge pour les pilotes et les copilotes. Toute l’équipe l’attend avec impatience même si ce n’est pas une épreuve facile sur le plan logistique. Sébastien Ogier et Julien Ingrassia attendent cette épreuve avec une impatience particulière. Ils auront une petite chance d’y remporter le titre alors que plusieurs manches restent encore à disputer. Leurs équipiers Andreas Mikkelsen/Anders Jæger et Jari-Matti Latvala/Miikka Anttila seront aussi là pour prolonger le suspense. Nos rivaux chez Citroën, Hyundai et M-Sport-Ford sont déterminés à remporter ce prestigieux rallye. Il y aura certainement beaucoup de matière pour faire les manchettes des journaux.”

Visuels

Photo 1
Visualiser
Télécharger : Haute Définition
Photo 2
Visualiser
Télécharger : Haute Définition