Espace Media Volkswagen France
> Volkswagen > > Objectif médaille d’or : l’équipe ...

Communiqué de presse

04/06/2016

Objectif médaille d’or : l’équipe Volkswagen très motivée avant le Rallye d’Italie

L’envie de remporter une nouvelle médaille d‘or sur la côte d’émeraude méditerranéenne est plus forte que jamais. L’équipe Volkswagen prendra le départ de la sixième manche du Championnat du Monde des Rallyes de la FIA (WRC) avec une motivation maximale et un gros appétit de succès. Sébastien Ogier/Julien Ingrassia (F/F) et la Polo R WRC restent l’association à battre en Sardaigne. Une situation que les performantes équipes adverses ainsi que les deux autres équipages Volkswagen, Andreas Mikkelsen/Anders Jæger (N/N) et Jari-Matti Latvala/Miikka Anttila (FIN/FIN), animés eux aussi par une grande envie de gagner, aimeraient bien changer. Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont remporté trois victoires consécutives en Sardaigne et un quatrième succès verrait les triples champions du monde égaler le nombre de victoires obtenu dans ce rallye par les nonuples champions Sébastien Loeb/Daniel Elena (F/MC). L’édition 2016 comprend 324,60 kilomètres d’épreuves chronométrées courues dans la poussière et par une chaleur extrême.


“Le Rallye d’Italie est un des plus difficiles du calendrier”, déclare Jost Capito, Directeur de Volkswagen Motorsport. “La poussière, la chaleur et des longues spéciales telles que ‘Monte Lerno’ sont devenues des classiques. Nos concurrents en WRC sont extrêmement forts. Depuis le début de l’année, quatre équipages et trois constructeurs différents se sont imposés au cours des cinq premiers rallyes. Nous n’avons pas gagné les deux dernières manches pour diverses raisons. Mais nous savons ce dont nous sommes capables et nous avons l’ambition de réussir en Italie. Nous ne voudrions surtout pas manquer l’opportunité de plonger dans le port d’Alghero ce qui est devenu une tradition pour les vainqueurs en Sardaigne.”


Le Rallye d’Italie 2016 se déroulera dans la région nord-ouest de la Sardaigne pour la treizième fois. Des épreuves spéciales comme “Castelsardo” et “Tergu–Osilo” font leur retour, la populaire spéciale spectacle accompagnant la cérémonie de départ, fait toujours partie du programme tandis que l’on ne pourrait pas se passer de “Monte Lerno” et son fameux “Micky’s Jump” où les voitures décollent jusqu’à 40 mètres avant de retomber au sol. Le parcours comprend 19 épreuves spéciales dont celle de “Monte Lerno” qui, au total de ses deux passages, représente à elle seule 88,52 kilomètres chronométrés.


L’ambiance unique de la manche sarde repose aussi sur le cadre offert par la ville d’Alghero avec ses monuments médiévaux, ses crèmes glacées les meilleures du monde, son pittoresque port de plaisance contrastant avec l’activité régnant dans le parc d’assistance du rallye. Le cadre de cette compétition est unique. Malgré cette atmosphère de vacances et les jolis paysages, les mécaniciens et les ingénieurs devront rester totalement concentrés pour les huit interventions programmées dans le parc d’assistance représentant un total de 660 minutes de travail sur les trois Polo R WRC. Les équipages vivront également des journées bien remplies, marquées par la température très élevée régnant dans l’habitacle des voitures de course.


Un privilège durement gagné : Ogier et Mikkelsen ouvriront la route


Premiers et seconds du classement provisoire du championnat après cinq manches, les duos Volkswagen, Ogier/Ingrassia et Mikkelsen/Jæger auront le privilège d’ouvrir la route jusqu’à samedi soir. L’impact de cette position de départ sur les performances peut varier selon les conditions, mais il s’est chiffré par la perte d’un dixième de seconde par kilomètre parcouru lors de la dernière manche, au Portugal. En Italie, les leaders du championnat accompliront 282,56 des 324,60 kilomètres du parcours dans ces conditions. Les 42,04 kilomètres restants seront couverts dans l’ordre inverse du classement provisoire du rallye.




Déclarations avant le rallye


Sébastien Ogier, Volkswagen Polo R WRC n°1

"Je suis très confiant avant ce rallye et après un début de saison excellent. Julien et moi sommes montés sur les podiums de toutes les courses et nous voulons poursuivre sur cette lancée. Bien que le Rallye d’Italie ne soit pas un de mes préférés, j’ai appris à l’aimer. Les spéciales ne sont plus aussi étroites et cassantes qu’elles l’étaient auparavant. D’un point de vue personnel, Andrea et moi attendons la naissance de notre premier enfant. Cet événement est prévu après le rallye, mais on ne sait jamais. Si la naissance devait se produire pendant la course, j’irai directement retrouver mon épouse. C’est un moment que je ne veux surtout pas manquer. L’équipe me soutient à 100% dans cette décision."


Jari-Matti Latvala, Volkswagen Polo R WRC n°2

“Le Rallye d’Italie est fantastique. C’est ici que j’ai obtenu ma première victoire dans un rallye terre. Je suis toujours impatient de retrouver cette épreuve même si je n’y ai pas connu la réussite espérée ces dernières années. J’ai souvent été victime de crevaisons, sans doute parce que j’étais trop proche de la limite. Cette année, j’ai pris la résolution de mieux préserver mes pneus. Le revêtement des routes de terre est généralement très glissant au premier passage et ma position de départ pourrait donc être un avantage. La chaleur fait partie des particularités de cette course qui est éprouvante physiquement. Il est donc important de bien s’hydrater entre les spéciales.”


Andreas Mikkelsen, Volkswagen Polo R WRC n°9

“Notre seconde place au Portugal avait presque la saveur d’une victoire pour Anders et pour moi. C’est pourquoi nous sommes confiants avant ce prochain rendez-vous. Nous sommes en même temps conscients que le parcours cassant de ce rallye en fait une des épreuves les plus difficiles de la saison, au cours de laquelle tout peut arriver à tout moment. Nous en avons fait l’expérience l’an dernier. Nous prendrons le départ en seconde position, juste derrière Sébastien Ogier ce qui ne nous facilitera pas la tâche car les conditions resteront difficiles après le passage d’une seule voiture. Quoi qu’il en soit, nous sommes heureux de figurer à la seconde place du classement provisoire du championnat après notre résultat au Portugal. J’aime le rallye d’Italie. Et nous allons tout donner pour tenter d’obtenir de nouveau un bon résultat.”


Visuels

Photo 1
Visualiser
Télécharger : Haute Définition
Photo 2
Visualiser
Télécharger : Haute Définition