Espace Media Volkswagen France
> Volkswagen > Résultats > Nette amélioration du chiffre d’affaires ...

Communiqué de presse

03/05/2019

Nette amélioration du chiffre d’affaires et du résultat pour la marque Volkswagen

- Chiffre d’affaires de 21,5 milliards d’euros au premier trimestre, en progression de 7,1 % par rapport à l’année précédente
- Bénéfice d’exploitation avant éléments exceptionnels en hausse de 4,8 % à 921 millions d’euros
- Confirmation de l’objectif de marge d’exploitation pour l’année : 4 % à 5 %
- Arno Antlitz, membre du Directoire en charge des Finances : « Les nouveaux SUV enrichissent notre gamme de produits. L’attention portée à l’efficacité et à la discipline budgétaire porte ses fruits. Dans le même temps, la marque investit fortement dans les technologies d’avenir. »

La marque Volkswagen Véhicules Particuliers affiche de solides résultats au premier trimestre 2019 dans un environnement difficile. La marque phare du Groupe Volkswagen enregistre une nette progression de son chiffre d’affaires et de son bénéfice d’exploitation sur les trois premiers mois de l’année malgré une légère baisse des livraisons. Grâce à l’amélioration du mix produit, le chiffre d’affaires de la marque a bondi de 7,1 % pour atteindre 21,5 milliards d’euros. Le bénéfice d’exploitation avant éléments exceptionnels s’élève, quant à lui, à 921 millions d’euros, soit une progression de 4,8 % par rapport à la même période l’année dernière. Là encore, Volkswagen tire profit de l’amélioration du mix produit, d’une évolution positive des coûts de production et, en particulier, de la diminution des frais fixes. La marge d’exploitation de 4,3 % reste au même niveau que l’année précédente. Sur la période, les risques juridiques ont généré des éléments exceptionnels pour un montant de 0,4 milliard d’euros en lien avec la question du diesel.


« La marque Volkswagen a bien commencé la nouvelle année. Les chiffres du premier trimestre montrent que le travail consacré à l’amélioration de l’efficacité et de la discipline budgétaire porte ses fruits. Nous devons poursuivre l'approche que nous avons adoptée en vue d'améliorer durablement le pouvoir bénéficiaire de Volkswagen. Dans le même temps, nous investissons beaucoup dans des technologies d’avenir telles que la MEB (plateforme modulaire pour voitures électriques), la transformation numérique et la mise en œuvre de notre offensive produit », note Dr Arno Antlitz, membre du Directoire de la marque Volkswagen en charge des Finances.

Au premier trimestre, la marque a augmenté ses parts de marché. Néanmoins, les livraisons ont diminué de 4,5 % (1 456 400 véhicules) en raison de la morosité du marché. La marque Volkswagen poursuit, cette année, son offensive produit, notamment avec l’ajout de modèles de SUV comme le T-Cross. Quel que soit le segment de marché, la demande de ces variantes de modèles reste très forte dans de nombreuses régions.

En termes de coûts fixes, la marque Volkswagen a enregistré une amélioration d’environ 200 millions d’euros au premier trimestre 2019 par rapport à la même période de l’année précédente. Ce résultat est principalement dû à la mise en œuvre systématique des mesures définies dans le pacte du futur (« Zukunftspakt »). « Nous devons continuer à intensifier nos efforts tout au long de l’année si nous voulons parvenir à gérer les risques liés aux marchés », ajoute Arno Antlitz.

La marque Volkswagen s’efforce également d’améliorer la productivité globale de ses usines, avec comme objectif une amélioration de 30 % d’ici à 2025. Outre la discipline d’investissement constante et le déploiement d’usines communes pour différents modèles et marques, Volkswagen espère que l’utilisation de nouvelles technologies telles que le Volkswagen Industrial Cloud améliorera considérablement l’efficacité de ses usines à l’avenir.

Sur les trois premiers mois de 2019, le cash-flow d’exploitation net avant les sorties de trésorerie liées à la question du diesel atteint 0,6 milliard d’euros.

Objectifs de chiffre d’affaires et de marge d’exploitation confirmés

Pour l’exercice en cours, la marque Volkswagen continue à tabler sur une marge d’exploitation de 4 % à 5 %. La deuxième phase de la transition vers la procédure WLTP ne devrait pas avoir d’impact financier significatif en 2019.

Le Directoire de la marque Volkswagen s’est fixé un objectif de marge d’exploitation d’au moins 6 % d’ici à 2022 afin de pouvoir disposer des fonds propres nécessaires à tous les investissements d’avenir liés à l’électro-mobilité et à la transformation numérique et de pouvoir œuvrer à la transformation de l’industrie.