Menu
> Volkswagen > Corporate marque > Des règles claires pour protéger ...

Communiqué de presse

09/04/2020

Des règles claires pour protéger les employés

- Appel du membre du Directoire en charge des Ressources Humaines  : restez disciplinés pendant le week-end de Pâques
- Ralf Brandstätter et Bernd Osterloh : la protection de la santé est la priorité absolue pour la reprise de la production
- La Direction et le Comité Central d’Entreprise fixent des normes contraignantes
- Objectifs : protection, sécurité, information, transparence, orientation claire


Pour la reprise de la production chez Volkswagen, la santé prime sur la rapidité. La Direction et le Comité Central d’Entreprise ont défini des règles et des mesures claires en faveur de la protection des employés dans le cadre d’un accord d’entreprise. « Nous prenons des précautions maximales afin que nos employés puissent travailler en toute sécurité, explique Gunnar Kilian, membre du Directoire de Volkswagen en charge des Ressources Humaines. Nous en appelons également à tous les employés : continuez à agir de manière disciplinée pendant le week-end de Pâques, gardez vos distances, restez à la maison et aidez à limiter la propagation du coronavirus. Pour Volkswagen, une chose est claire : les gouvernements, qu’ils soient fédéraux ou locaux, ont notre total soutien dans la lutte contre le coronavirus. » En ce qui concerne la reprise de la production, la seule décision prise concerne certaines unités de la division Components qui ont maintenu une partie de leur activité. Elles élargiront leurs opérations à compter de mardi prochain afin d’assurer l’approvisionnement en composants des usines chinoises. Cela concernera 1 700 employés des usines de la division Components à Brunswick, Kassel, Salzgitter, Chemnitz et Hanovre. Ces employés en seront informés par leurs supérieurs hiérarchiques. En dehors de ces opérations, la production des usines de véhicules et de pièces reste suspendue. De plus amples informations sur l’activité devraient être communiquées après Pâques. L’objectif du nouvel accord d’entreprise est de prendre des précautions contre le coronavirus dès le départ afin d’éviter les infections. Les processus de production sont en cours d’optimisation, et des distances minimum ainsi que de strictes règles d’hygiène seront appliquées dans tous les secteurs. Lorsque le respect d’une distance minimale de 1,5 mètre n’est pas possible, un équipement de protection approprié sera remis aux employés.
 
« La protection et la santé du personnel priment sur tous les autres critères, explique Ralf Brandstätter, Directeur des Opérations de la marque Volkswagen Véhicules Particuliers. Rien n’est plus important. Nos employés peuvent compter sur nous pour faire le maximum afin de garantir la sécurité de leurs conditions de travail. C’est ainsi qu’en coopération avec le Comité Central d’Entreprise, nous avons établi des normes claires et défini un calendrier pour les différentes phases du retour à la normale. »
 
« Avant le début de la période de chômage partiel, nous avons fait en sorte qu’un calendrier fiable soit adopté pour apporter des certitudes sur la date et les méthodes d’interruption de la production, souligne Bernd Osterloh, Président du Comité Central d’Entreprise. Le même niveau de certitude s’appliquera à la reprise de la production : pour les employés, la santé, la communication et une planification fiable restent prioritaires. En cas de doute, nous préférons produire un véhicule de moins plutôt que de prendre des risques. Nos collègues veulent reprendre le travail. Avec ces nouvelles règles, nous avons défini les bases de cette reprise. »
 
La reprise de la production sera accompagnée d’un ensemble de mesures et se fera en plusieurs phases. Des précautions maximales seront appliquées pendant la phase 1, précautions qui seront progressivement réduites jusqu’à la reprise normale de l’activité au cours de la phase 4. Les transitions feront l’objet d’un accord entre la Direction et le Comité d’Entreprise.
 
Les mesures comprennent notamment des règles précises en matière de distanciation et d’hygiène, l’obligation de porter une protection sur la bouche et le nez dans certaines zones lorsque la distance minimale de 1,5 mètre ne peut pas être respectée, des intervalles de nettoyage harmonisés, la séparation des équipes afin d’éviter tout contact et l’obligation pour les employés de prendre personnellement leur température avant le début de chaque journée de travail. Globalement, les modifications apportées pour garantir l’optimisation des procédures couvrent plus de 90 domaines thématiques.
 
L'accent est mis sur la production. En coopération étroite avec le Comité d’Entreprise, des équipes d’experts ont adapté et, dans certains cas, largement modifié les processus. Pendant la phase 1, la production sera plus lente que d’habitude. Outre la modification des procédures, qui prendront plus de temps, les cycles de travail seront optimisés afin de garantir le respect des distances et de minimiser les contacts.
 
Les départements administratifs seront soumis à des ajustements, qui, pour certains d’entre eux, ont déjà été testés en pratique dans le département du Développement Technique. Les horaires variables pourront, par exemple, être étendus si nécessaire pour garantir des intervalles de temps dans les zones indirectes. Pour la même raison, il est demandé aux employés en télétravail de continuer à travailler autant que possible à leur domicile jusqu’à nouvel ordre.
 
Toutes ces règles s’appliquent également aux employés des prestataires de services et partenaires externes.