Espace Media Volkswagen France
> Volkswagen Group > Corporate > Volkswagen renforce ses règles afin ...

Communiqué de presse

13/12/2017

Volkswagen renforce ses règles afin d’assurer un approvisionnement durable et socialement responsable en matières premières

  • « Nous attendons de nos fournisseurs un maximum de transparence et des informations prouvant qu'ils respectent les normes de durabilité environnementales convenues, indique Garcia Sanz, membre du Directoire en charge des Approvisionnements. Nous lutterons contre les infractions et irrégularités. »
  • L’élargissement de notre politique est une première étape clé en vue de garantir un meilleur respect des droits de l'homme, des réglementations sociales et une chaîne d'approvisionnement durable en matières premières.


Le Groupe Volkswagen mène actuellement d’intenses discussions avec ses fournisseurs afin de déterminer comment améliorer la durabilité de la chaîne d'approvisionnement, en particulier au niveau des matières premières utilisées dans les véhicules électriques. L’objectif est de mettre sur le marché des véhicules ayant été produits dans le respect des droits de l’homme et conformément aux normes environnementales et sociales tout au long de la chaîne d’approvisionnement, depuis l’extraction des matières premières jusqu’au produit fini. C’est pourquoi le Groupe Volkswagen s’est doté d'une charte plus rigoureuse qui exige désormais de ses fournisseurs plus de transparence dans l'approvisionnement en matières premières.

« Pour nous, la durabilité et la responsabilité sociale ne commencent pas dans nos usines de production, mais au niveau de la chaîne d’approvisionnement en matières premières, explique Francisco Javier Garcia Sanz, membre du Directoire du Groupe Volkswagen en charge de l’Approvisionnement. Nous ne limitons pas nos actions à nous-mêmes et à nos fournisseurs directs. Nous avons aussi engagé des discussions intenses avec toutes les parties prenantes de la chaîne de valeur. Nous ne réussirons à éliminer les irrégularités qu'en coopération avec nos partenaires industriels. La transparence est une condition préalable essentielle. »

L’industrie automobile est confrontée à des changements radicaux. L’électro-mobilité va devenir une des principales composantes des déplacements du futur. Cette transformation met les constructeurs face à des défis majeurs en matière de technologies et d’infrastructures. En outre, celle-ci nécessitera des efforts supplémentaires de la part de toutes les parties concernées afin de garantir le respect des droits de l'homme et des normes sociales pour assurer une chaîne d'approvisionnement durable et responsable en matières premières.

Dans un deuxième temps, le Groupe Volkswagen a élargi sa politique en matière d’achat de matières premières et impose désormais à ses fournisseurs du monde entier l’adoption de règles encore plus strictes. Outre les exigences existantes telles que la conformité à des normes clairement définies en matière de conditions de travail, d’environnement et de sécurité ainsi que le respect des droits humains, la politique interdit explicitement toute forme de travail des enfants et de travail forcé dans l’extraction de matières premières telles que le cobalt et le mica.

« Nous attendons de nos fournisseurs un maximum de transparence et des informations prouvant qu'ils respectent les normes de durabilité environnementales convenues. Nous lutterons inlassablement contre les infractions et irrégularités, a indiqué Garcia Sanz. Pour le dire clairement, si un fournisseur ou un sous-traitant d’un fournisseur ne respecte pas ces règles et ne met pas en place les mesures nécessaires, nous serons en cas de doute contraints d’arrêter de travailler avec ce fournisseur. »

Parmi les autres engagements du Groupe Volkswagen figurent des efforts conjoints menés avec des partenaires industriels dans le cadre de l'initiative « Responsible Minerals Initiative (RMI) ». Il s’agit d’élaborer des approches en vue de la certification des usines de fusion de cobalt afin d’améliorer la transparence sur les conditions d’extraction et sur l’origine de cette matière première pour les batteries. En tant que membre de la Global Battery Alliance du Forum économique mondial, Volkswagen travaille en collaboration avec des partenaires publics et privés pour garantir la compatibilité sociale et environnementale de la chaîne de valeur des matières premières des batteries. En février 2017, le groupe de travail sur la durabilité des motorisations, composé de sept constructeurs automobiles européens, a lancé une initiative sur les matières premières présentant des risques pour le développement durable. L'objectif est d'assurer le respect des normes de durabilité tout au long de la chaîne d'approvisionnement des matières premières. Les fournisseurs doivent identifier leurs usines de fusion et confirmer qu'elles sont conformes aux normes environnementales et sociales.

 « Nous menons un dialogue intensif avec les entreprises, depuis la mine jusqu'à nos fournisseurs directs, explique Michael Bäcker, Directeur Exécutif en charge des Achats de Composants Electriques et Electroniques pour le Groupe Volkswagen. Il est important de veiller à ce que nous partagions les mêmes objectifs d'entreprise et en particulier les mêmes valeurs : tous nos partenaires potentiels doivent s'engager à mettre en œuvre des normes de transparence, de conformité et de durabilité. Nous avons passé beaucoup de temps en réunions individuelles afin de pouvoir aborder ce thème sur un pied d’égalité avec toutes les parties concernées et identifier des solutions possibles. À ce jour, les discussions ont été très constructives et nous ont permis de poser les bases pour les prochaines étapes. »