Menu
> Volkswagen Group > Corporate > Volkswagen lance le développement de ...

Communiqué de presse

04/06/2020

Volkswagen lance le développement de projets climatiques de compensation carbone

- Protection et restauration de forêts dans les régions tropicales et subtropicales, avec un objectif de 1 million d’hectares
- Accord signé avec Permian Global en tant que partenaire de développement de projets exclusifs
- Les projets serviront à compenser les émissions de CO2 encore inévitables
 
Le Groupe Volkswagen et le développeur de projets Permian Global ont signé un accord de développement conjoint en vue de la création de projets de protection du climat. Avec l’aide de Permian Global, le Groupe Volkswagen commencera, dès le deuxième semestre 2020, à développer des projets climatiques pour protéger les forêts tropicales. Après vérification, les déforestations évitées ainsi que les restaurations de forêts menacées permettront de séquestrer du carbone et d’obtenir des crédits carbone qui serviront à compenser les émissions de CO2 de la chaîne d’approvisionnement, de la production et de la logistique des véhicules, tant que ces émissions ne peuvent être évitées et que les énergies renouvelables ne peuvent pas être utilisées.

« Nous optimisons la position stratégique du Groupe Volkswagen dans le domaine d’avenir clé que sont les batteries, explique Dr. Stefan Sommer, membre du Directoire du Groupe Volkswagen en charge des Composants et de l’Approvisionnement et membre du Conseil d’Administration de Northvolt AB. Outre notre large base d’approvisionnement auprès de fabricants externes, nous nous efforçons de renforcer de manière systématique nos capacités internes. »

« Nous sommes ravis de mettre en œuvre une nouvelle composante de la stratégie de protection du climat du Groupe Volkswagen en collaboration avec Permian Global, le célèbre développeur de projets de protection du climat. Les projets prévus sont axés sur la protection de forêts menacées dans les régions tropicales et subtropicales. La protection et l’expansion de ces puits CO2 naturels et particulièrement efficaces est une tâche importante sur laquelle le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) insiste régulièrement », note Ralf Pfitzner, Responsable du Développement Durable du Groupe Volkswagen.

« Les forêts naturelles en bonne santé sont sources de bénéfices innombrables pour les populations et l’environnement en général, ajoute Stephen Rumsey, Président de Permian Global. Parmi ces bénéfices figure la capacité de séquestrer et de stocker de grandes quantités de carbone. Étant donné l’urgence et l’ampleur de la crise climatique, il est crucial que les leaders du secteur deviennent les moteurs d’un changement positif. Nous sommes ravis de
 
trouver en Volkswagen un partenaire capable de comprendre les défis qui nous attendent et de s’engager à jouer un rôle clé dans la solution. »

Champ d’application des projets de protection du climat

En vertu des termes de l’accord, les deux entreprises commenceront par développer des projets sur une superficie totale d’un million d’hectares (soit 10 fois la superficie de Berlin) en Amérique du Sud et en Asie. Les projets apporteront de multiples bénéfices : protection et restauration de forêts tropicales menacées, avantages à long terme pour les communautés locales grâce à des alternatives durables à la déforestation, préservation de la biodiversité et, dans le même temps, contribution à la lutte contre la crise climatique. Les projets appuieront également la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies. Tous les projets feront l’objet d’un audit et d’une certification indépendants en vertu des normes les plus strictes telles que « Verified Carbon Standard » (VCS), « Climate Community and Biodiversity Standard » (CCB) ou « Gold Standard ».
 
Notes aux rédacteurs en chef

Groupe Volkswagen

Le Groupe Volkswagen s’est engagé en faveur de l’Accord de Paris sur le climat. En 2019, l’entreprise a adopté une stratégie de décarbonisation, avec pour objectif de parvenir à un bilan carbone neutre au plus tard en 2050. D’ici à 2025, l’entreprise veut réduire l’empreinte carbone de ses véhicules particuliers et de ses véhicules utilitaires de 30 % sur l’ensemble de la chaîne de valeur par rapport à 2015. Pour cela, elle respecte trois principes. Premièrement : réduire de manière efficace et durable les émissions de CO2. Deuxièmement : passer aux énergies renouvelables. Troisièmement : compenser les émissions inévitables.
L’ID.31 est le premier véhicule du Groupe Volkswagen à être livré au client avec un bilan net neutre en CO2. Pour compenser les émissions de CO2 actuellement inévitables du modèle, le Groupe Volkswagen soutient déjà le Projet Katingan Mentaya, un projet de restauration et de conservation de forêts tropicales humides sur l’île indonésienne de Bornéo.
 
 Permian Global

Permian Global est une entreprise qui travaille à la restauration et à la protection à grande échelle de forêts tropicales naturelles en raison du rôle vital que ces forêts jouent dans la lutte contre le changement climatique. Basée au Royaume-Uni, l’équipe internationale travaille avec des gouvernements et des communautés locales en Asie, en Amérique latine et en Afrique. Avec ses partenaires, Permian Global apporte non seulement une contribution significative aux efforts de lutte contre le changement climatique, mais participe aussi à la restauration d’écosystèmes biodiversifiés vitaux et à la croissance de l’économie locale tout en apportant des contributions substantielles et démontrables à la réalisation des ODD des Nations Unies.
Le Projet Katingan Mentaya protège plus de 150 000 ha de forêts tropicales humides dans la province du Kalimantan central sur l’île indonésienne de Bornéo.
Pour en savoir plus : https://katinganproject.com/

1) ID.3 – le véhicule est un concept-car proche du modèle de production.

Visuels

DB2020AL00701large-jpg
Visualiser
Télécharger : Haute Définition
Plus de visuels