Espace Media Volkswagen France
> Volkswagen Group > Résultats > Le Groupe Volkswagen clôture l’année ...

Communiqué de presse

22/02/2019

Le Groupe Volkswagen clôture l’année 2018 avec succès

- Chiffre d’affaires de 235,8 milliards d’euros en hausse de 6,3 milliards d’euros par rapport à l’année précédente ; bénéfice d’exploitation avant éléments exceptionnels stable à 17,1 milliards d’euros (17 milliards d’euros)
- Les liquidités nettes de la Division Automobile restent solides à 19,4 milliards d’euros (22,4 milliards d’euros)
- Le Conseil d’Administration et le Conseil de Surveillance proposent d’augmenter les dividendes : 4,80 euros (3,90 euros) par action ordinaire et 4,86 euros (3,96 euros) par action privilégiée
- Les perspectives 2019 tablent sur une légère augmentation des livraisons, une hausse du chiffre d’affaires qui pourrait atteindre 5% et une marge d’exploitation entre 6,5% et 7,5%

Le Groupe Volkswagen a clôturé l’exercice avec succès. Sur la base d’un chiffre d’affaires de 235,8 milliards d’euros (en hausse de 6,3 milliards d’euros), le bénéfice d’exploitation avant éléments exceptionnels de 17,1 milliards d’euros reste stable par rapport à l’année précédente (17 milliards d’euros). La marge d’exploitation avant éléments exceptionnels se situe dans la partie haute de la fourchette prévue (7,3% contre 7,4% en 2017). Le bénéfice d’exploitation s’élève à 13,9 milliards d’euros (13,8 milliards d’euros). Comme l’année précédente, les éléments exceptionnels de 3,2 milliards d’euros (3,2 milliards d’euros) liés à la question diesel ont eu une incidence négative sur ce chiffre. Les liquidités nettes de la Division Automobile restent solides à 19,4 milliards d’euros (22,4 milliards d’euros). Le Conseil d’Administration et le Conseil de Surveillance proposent d’augmenter les dividendes qui devraient atteindre 4,80 euros (3,90 euros) par action ordinaire et 4,86 euros (3,96 euros) par action privilégiée.

« Nous avons affiché de bons résultats en 2018, en particulier dans le contexte de la transition vers la norme WLTP qui a fortement impacté nos ventes, explique Dr. Herbert Diess, Président du Directoire de Volkswagen AG. Les vents contraires sur nos principaux marchés devraient se renforcer en 2019. La dynamique de l’offensive électrique ira crescendo au fur et à mesure du lancement des nouveaux modèles. Globalement, nous devrons toutefois redoubler d’efforts si nous voulons atteindre les objectifs ambitieux que nous nous sommes fixés pour l’année à venir. »
 
Les performances opérationnelles positives du Groupe en 2018 s’appuient sur une légère hausse globale du nombre de véhicules livrés. Dans l’ensemble, les livraisons du Groupe Volkswagen ont augmenté de 0,9% pour atteindre 10,8 millions de véhicules, un nouveau record. La croissance a notamment été au rendez-vous en Europe, en Amérique du Sud et dans la région Asie-Pacifique. L’amélioration du volume et du mix a eu un impact positif sur le chiffre d’affaires, malheureusement tempéré par les taux de change. Le bénéfice avant impôt atteint 15,6 milliards d’euros (13,7 milliards d’euros) tandis que la part du bénéfice d’exploitation attribuable aux joint-ventures chinoises affiche une certaine stabilité à 4,6 milliards d’euros (4,7 milliards d’euros).
 
Les liquidités nettes de la Division Automobile restent solides à 19,4 milliards d’euros (22,4 milliards d’euros). Le cash-flow net de la Division Automobile atteint -0,3 milliard d’euros, un résultat en forte progression par rapport à l’année précédente (-6 milliards d’euros). La diminution des sorties de trésorerie liées à la question du diesel a été tempérée par une augmentation des stocks et des créances due à l’introduction de la norme WLTP. Le ratio recherche et développement (R&D) est passé de 6,7% en 2017 à 6,8% en 2018 et le ratio des dépenses d’investissement de 6,5% à 6,6%. « Notre activité d’exploitation a une fois encore fait preuve de résilience et nous sommes satisfaits du résultat global. Le chiffre d’affaires a bénéficié de l’amélioration du mix, mais a pâti de l’effet des taux de change. La situation financière du Groupe reste solide. La transformation en cours, avec l’électrification et la numérisation du parc de véhicules, nécessitera encore une stricte discipline financière en 2019 », indique Frank Witter, membre du Directoire du Groupe en charge des Finances et de l’IT.
 
Perspectives
 
En 2019, le Groupe Volkswagen prévoit une légère augmentation de ses livraisons par rapport à l’année précédente sur un marché toujours exigeant. Les difficultés viendront probablement de la situation économique, d’une concurrence de plus en plus intense, de la volatilité des taux de change et des stricts critères de la norme WLTP. Volkswagen prévoit une augmentation de 5% du chiffre d’affaires du Groupe par rapport à 2018. En termes de bénéfice d’exploitation pour le Groupe et le segment Véhicules Particuliers, les prévisions tablent sur une marge d’exploitation comprise entre 6,5% et 7,5% en 2019. La marge d’exploitation de la Division Véhicules Utilitaires devrait se situer entre 6% et 7%. En ce qui concerne la Division Moteurs et Générateurs, les prévisions tablent sur une perte similaire à celle de l’année précédente malgré une légère hausse du chiffre d’affaires. Pour la Division Services Financiers, Volkswagen table sur une légère hausse du chiffre d’affaires et du bénéfice d’exploitation par rapport à l’année précédente.
 
La Division Automobile devrait voir son ratio R&D et son ratio d’investissement sur le chiffre d’affaires fluctuer entre 6,5% et 7% en 2019. Les sorties de trésorerie liées à la question du diesel auront, une fois encore, un impact négatif sur le cash-flow, mais, en l’état actuel des choses, l’effet devrait être nettement plus limité qu’en 2018. Nous anticipons par conséquent, pour 2019, un cash-flow net positif largement supérieur à celui de l’année passée.