Espace Media Volkswagen France
> Volkswagen Group > Corporate > Le Groupe Volkswagen poursuit sa ...

Communiqué de presse

27/10/2017

Le Groupe Volkswagen poursuit sa croissance rentable et affiche des résultats solides sur les neuf premiers mois de l’année 2017

  • Progression significative du chiffre d’affaires du Groupe par rapport à l’année précédente : 170,9 milliards d’euros sur les neuf premiers mois de l’année
  • Hausse du bénéfice d'exploitation avant éléments exceptionnels à 13,2 milliards d'euros sur la même période
  • Les liquidités nettes de la Division Automobile se maintiennent à un bon niveau à 25,4 milliards d’euros malgré des sorties importantes liées à la question du diesel
  • Prévisions pour l’année 2017 : bénéfice d'exploitation avant éléments exceptionnels légèrement supérieur à l’objectif fixé (entre 6% et 7%)
  • Hausse de 2,4 milliards d’euros du bénéfice avant impôt qui atteint 10,6 milliards d’euros
  • Matthias Müller, Président du Directoire du Groupe Volkswagen : « Notre activité d’exploitation est forte, notre position financière solide. »


Le Groupe Volkswagen poursuit sa croissance rentable tout en consolidant sa base financière avec un bon troisième trimestre. Sur les neuf premiers mois de l’exercice, le bénéfice d'exploitation avant éléments exceptionnels atteint 13,2 milliards d’euros contre 11,3 milliards d’euros en 2016, soit une hausse de 17,4%. Sur la même période, le chiffre d’affaires grimpe de 6,8% pour atteindre 170,9 milliards d’euros et le bénéfice d’exploitation avant éléments exceptionnels passe de 7% à 7,7%. « Les résultats intermédiaires des neuf premiers mois de l’année sont très impressionnants et soulignent la confiance qu’accordent nos clients du monde entier à nos marques et nos produits, ce dont nous les remercions, indique Matthias Müller, Président du Directoire du Groupe Volkswagen. Nous avons également obtenu ces résultats grâce au travail de tous les collaborateurs du Groupe qui, malgré les difficultés auxquelles ils sont parfois confrontés, continuent à faire un excellent travail. »

Les résultats cumulés des trois premiers trimestres ont été impactés par des provisions supplémentaires liées à la problématique du diesel. Comme cela a été annoncé en septembre, des éléments exceptionnels pour un montant de 2,6 milliards d’euros ont ainsi été comptabilisés au troisième trimestre. Après déduction des éléments exceptionnels, le bénéfice d’exploitation pour la période de janvier à septembre s’élève à 10,6 milliards d’euros (8,6 milliards d’euros). Le bénéfice d’exploitation du Groupe ne comprend pas le bénéfice d’exploitation proportionnel des joint-ventures chinoises, qui s’élève à fin septembre à 3,3 milliards d’euros (3,6 milliards d’euros). Ces sociétés sont comptabilisées par la méthode de la mise en équivalence et apparaissent uniquement dans les résultats financiers du Groupe. Après impôts, le bénéfice du Groupe sur les neuf premiers mois de l’année s’établit à 7,7 milliards d’euros (5,9 milliards d’euros).

« Le résultat des neuf premiers mois de l’année nous rend très optimistes pour l’ensemble de l’année, explique Frank Witter, Membre du Directoire en charge des Finances et du Controlling. Nous disposons d'une base solide sur laquelle nous pouvons nous appuyer. Avec des liquidités nettes d’environ 25 milliards d’euros au niveau de la Division Automobile, nous disposons d’une réserve financière suffisante. Il est toutefois important de ne pas oublier que, rien que cette année, nous avons comptabilisé des sorties pour un montant d’environ 14,5 milliards d’euros en lien avec la question du diesel. » Frank Witter a également souligné que la question du diesel était loin d'être terminée et qu'elle continuera à nécessiter des efforts importants dans l’ensemble du Groupe. « Même s’il reste beaucoup à faire, nous pouvons être satisfaits de ce que nous avons accompli jusqu'à présent. »

« Notre activité d’exploitation est solide et notre position financière robuste, ajoute Matthias Müller, Président du Directoire du Groupe Volkswagen. Et avec notre stratégie « TOGETHER – Strategy 2025 », nous disposons d’un plan convaincant pour l’avenir, dont la mise en œuvre progresse rapidement. Les derniers résultats financiers intermédiaires montrent également tout ce que nous pouvons réaliser ensemble au sein de notre alliance de marques, même lorsque les conditions sont difficiles. Si nous continuons à collaborer étroitement et à faire un meilleur usage des synergies disponibles dans le Groupe, nous détiendrons un facteur de réussite cruciale pour affronter la transformation structurelle profonde à laquelle notre industrie est actuellement confrontée. »

Liquidités nettes de la Division Automobile à 25,4 milliards d'euros fin septembre

Les liquidités nettes de la Division Automobile atteignent 25,4 milliards d'euros à fin septembre. Les dépenses d’investissement ont baissé de 9,2% pour atteindre 7,1 milliards d’euros. Le ratio CAPEX par rapport au chiffre d'affaires de la division Automobile a par conséquent diminué à 4,9%.

Marques et secteurs d’activité

Les ventes unitaires de la marque Volkswagen Véhicules Particuliers s’élèvent à 2,6 millions de véhicules sur les neuf premiers mois de l’année 2017. Le bénéfice d'exploitation avant éléments exceptionnels a doublé pour atteindre 2,5 milliards d'euros (1,2 milliard d'euros). Outre les facteurs liés au volume, au mix, à la marge et aux taux de change, l’impact positif provient de l’optimisation des coûts liée au pacte d’avenir.

Audi a vendu 1,1 million de véhicules à travers le monde au cours de la période (en légère baisse par rapport à l’année précédente), auxquels s’ajoutent les 412 000 véhicules Audi vendus par la joint-venture chinoise FAW-Volkswagen. Le bénéfice d'exploitation avant éléments exceptionnels de 3,9 milliards d'euros reste stable par rapport à 2016. Le positionnement amélioré des prix, les effets de change et l’optimisation des coûts ont eu un impact positif. Les indicateurs de performance clés de la marque Audi incluent également les marques Lamborghini et Ducati. Cette dernière a vendu 46 774 (47 125) motos au cours de la période.

La marque ŠKODA a vu ses ventes unitaires augmenter au cours des trois premiers trimestres de 2017 avec 700 000 unités vendues (606 000). Le nouveau Kodiaq a reçu un accueil particulièrement positif et a joué un rôle majeur dans la hausse des ventes unitaires. Le bénéfice d'exploitation atteint 1,2 milliard d'euros, soit une hausse de 28,3%.

La marque SEAT a vendu 436 000 véhicules au cours des neuf premiers mois de l’année, soit une hausse de 9,1%. Le Q3 produit pour Audi est inclus dans ce résultat. Le nouvel Ateca a notamment contribué à la hausse des ventes unitaires. Atteignant 154 millions d’euros (137 millions d’euros), le bénéfice d’exploitation est en hausse de 12,3% par rapport à la même période 2016.

Les ventes unitaires de la marque Bentley ont diminué sur la période janvier-septembre 2017, atteignant 7 498 véhicules (7 825). Le bénéfice d’exploitation a baissé à 31 millions d’euros (54 millions d’euros), sachant que les effets négatifs liés au volume, au prix et au mix ont compensé l’impact positif de l’effet de change et la baisse des dépenses provenant du développement du portefeuille de modèles.

Porsche a vendu 180 000 véhicules (177 000) à travers le monde, avec une hausse marquée des ventes pour la nouvelle Panamera. Le bénéfice d’exploitation est, lui aussi, en hausse à 2,9 milliards d’euros (2,8 milliards d’euros). Cette augmentation est principalement due à des volumes de ventes plus élevés.

La marque Volkswagen Véhicules Utilitaires a vendu 371 000 véhicules (342 000) dans le monde au cours des neuf premiers mois de l'année 2017. Les modèles Multivan/Transporter et Caddy enregistrent une forte demande. Malgré des coûts importants résultant de l’élargissement de la production, le bénéfice d’exploitation est en hausse de 78% à 698 millions d’euros en raison des effets de marge, du volume et des taux de change, ainsi que de l’optimisation des coûts de production.

La marque Scania a vu ses ventes unitaires augmenter au cours des trois premiers trimestres de 2017 avec 65 000 unités vendues (60 000). Elle enregistre également une hausse du bénéfice d’exploitation qui atteint 947 millions d’euros pour la période janvier-septembre 2017. Ce résultat est dû à l’augmentation des ventes ainsi qu’à une activité de service améliorée.

Avec 80 000 unités vendues, le chiffre d’affaires de MAN Véhicules Utilitaires est en hausse de 8,4% par rapport à la même période 2016. Le bénéfice d’exploitation atteint, quant à lui, 269 millions d’euros en raison des effets du volume et de la marge. Le bénéfice d’exploitation de MAN Power Engineering a chuté à 107 millions d’euros (176 millions) au cours des neuf premiers mois de l’année.

Volkswagen Services Financiers (qui incluent les Services Financiers de Porsche depuis le début de l’année 2017) a vu son bénéfice d’exploitation augmenter de 14,9% à 1,8 milliard d’euros par rapport à la même période 2016. Outre l’ajout des revenus supplémentaires de Porsche Financial Services, cette hausse est principalement due à l’amélioration des marges et à la croissance de l’activité.

Perspectives

Le Groupe Volkswagen s'attend à une hausse modérée des livraisons par rapport à 2016 dans un contexte de marché toujours difficile. Les défis viendront notamment de la situation économique, de l’intense concurrence sur le marché, de la volatilité des taux de change et de la question du diesel.

Le Directoire du Groupe Volkswagen prévoit que les chiffres d’affaires du Groupe Volkswagen, des segments des Véhicules Particuliers et Véhicules Utilitaires devraient augmenter de plus de 4% en 2017 par rapport à 2016. En ce qui concerne le bénéfice d'exploitation avant éléments exceptionnels, la marge d'exploitation devrait être légèrement supérieure à l’objectif fixé (entre 6% et 7%) en 2017.

(Veuillez retrouver le détail dans le communiqué en téléchargement)