Espace Media Volkswagen France
> Volkswagen Group > Résultats > Excellent début d’exercice fiscal pour ...

Communiqué de presse

05/05/2017

Excellent début d’exercice fiscal pour le Groupe Volkswagen en 2017

- Chiffre d’affaires au premier trimestre de 56,2 milliards d’euros pour le Groupe, soit une hausse de 10,3%

- Liquidités nettes solides pour la division automobile à 23,6 milliards d'euros à fin mars

- Bénéfice d’exploitation en hausse à 4,4 milliards d’euros

- Matthias Müller, Président du Directoire : « les excellents résultats du premier trimestre renforcent notre volonté de poursuivre sur la voie choisie »

Les résultats du premier trimestre 2017 démontrent que le Groupe Volkswagen démarre l’année sur des bases solides dans un environnement difficile et concurrentiel. Le chiffre d’affaires du Groupe est en hausse de 10,3% par rapport à 2016, à 56,2 milliards d’euros. Le bénéfice d’exploitation de 4,4 milliards d’euros du premier trimestre dépasse largement les prévisions. Ce résultat correspond à une marge d’exploitation de 7,8%, contre 6,1% au même trimestre 2016 (tous les résultats comparatifs par rapport à 2016 sont avant éléments exceptionnels). Ces excellents chiffres résultent de facteurs liés au volume et au mix, aux effets de change positifs et à l’optimisation des coûts de production, ainsi que de la progression significative du bénéfice de la marque Volkswagen qui atteint environ 0,9 milliard d’euros. Les autres marques du Groupe ont également contribué aux très bons résultats trimestriels.

« Nos résultats au premier trimestre sont associés aux solides performances des marques du Groupe, au lancement de nouveaux produits à succès et aux bénéfices enregistrés en Europe de l’Ouest, commente Matthias Müller, Président du Directoire du Groupe Volkswagen. Les efforts mis en œuvre pour améliorer l’efficacité et la productivité dans tous les secteurs de l’entreprise portent également leurs fruits. Les bons résultats présentés aujourd’hui sont encourageants. Ils renforcent notre volonté de poursuivre sur la voie de la stratégie TOGETHER – Strategy 2025. »

L’activité des joint-ventures chinoises qui est comptabilisée par la méthode de mise en équivalence ne figure pas dans le chiffre d'affaires et dans le bénéfice d'exploitation du Groupe. Les joint-ventures enregistrent un bénéfice d'exploitation proportionnel de 1,1 milliard d'euros (1,2 milliard d'euros) au premier trimestre. Le résultat financier du Groupe est en hausse de 0,5 milliard d’euros pour atteindre 0,3 milliard d’euros. Le Groupe Volkswagen a généré un bénéfice avant impôt de 4,6 milliards d’euros (3,2 milliards d’euros), avec une hausse de la marge d’exploitation avant impôts qui augmente de 6,3% à 8,2%. Le bénéfice consolidé après impôts du premier trimestre atteint 3,4 milliards d’euros (2,4 milliards d’euros).

Solidité des liquidités nettes

L’investissement en foncier, usines et équipements (capex) de la Division Automobile a diminué de 13,2% par rapport à l’année précédente pour atteindre 1,8 milliard d’euros, avec une baisse du ratio capex/chiffre d'affaires qui passe de 4,9 % à 3,8 %. Ce résultat reflète également l’augmentation du chiffre d’affaires. Les investissements se sont concentrés principalement sur les installations de production et les nouveaux modèles, ainsi que sur le caractère écologique de la gamme, l’électrification des motorisations et les outils modulaires.

Le cash-flow net de la division automobile, qui s’élève à -2,6 milliards d’euros, est en baisse de 3,9 milliards d’euros par rapport à l’année précédente en raison des sorties de trésorerie liées à la question des moteurs diesel. Les liquidités nettes de la Division Automobile restent stables à 23,6 milliards d'euros à fin mars 2017.

« Les résultats trimestriels démontrent encore une fois la solidité financière du Groupe, indique Frank Witter, membre du Directoire en charge des Finances et du Contrôle. La priorité que nous avons toujours accordée à la préservation de notre solidité financière s’avère payante, particulièrement à la lumière de la question des moteurs diesel. Malgré les dizaines de milliards d’euros que nous devrons verser au cours de l’exercice, nos liquidités nettes actuelles nous offrent la flexibilité et la stabilité financière dont nous avons besoin pour faire face à ce défi. Nous continuerons, en outre, à promouvoir de manière systématique notre programme TOGETHER – Strategy 2025 - et à mettre l’accent sur la discipline financière et sur le pacte d’avenir de la marque Volkswagen dans l’ensemble du Groupe. Ces résultats trimestriels sont les premiers résultats tangibles, et nous continuerons à nous battre pour chacun de nos clients. »

Marques et secteurs d’activité

La répartition des entreprises entre le segment Volkswagen Véhicules Particuliers et le Groupe a été adaptée à compter de 2017 dans le cadre du réalignement des structures du Groupe qui devrait permettre d’accroître la transparence et la comparabilité. Comme la logistique et d’autres services inter-marques, les importateurs qui distribuent aussi les véhicules d’autres marques du Groupe seront séparés de la marque Volkswagen Véhicules Particuliers. Au premier trimestre 2017, le chiffre d’affaires de la marque a baissé de 24% (19 milliards d’euros) en raison du changement dû à cette évolution pour le Groupe consolidé. Le bénéfice d'exploitation avant éléments exceptionnels atteint 869 millions d'euros (73 millions d'euros). Outre les facteurs liés au volume, au mix et à la marge, les effets de change ont eu un impact positif.

Le bénéfice d'exploitation d'Audi reste pratiquement inchangé par rapport à 2016 à 1,2 milliard d'euros (1,3 milliard d'euros). L’élargissement du portefeuille international de modèles et de technologies au cours de l’exercice a également entraîné des charges de dépréciation et d’amortissement supplémentaires. Les indicateurs de performance clés de la marque Audi englobent également les marques Lamborghini et Ducati.

Au premier trimestre 2017, ŠKODA réalise des performances extrêmement encourageantes confirmant le succès de l’exercice précédent. Le bénéfice d'exploitation de la marque est en hausse de 31,8 % (415 millions d'euros) en raison d’effets volume, marge et mix positifs.

La marque SEAT affiche un bénéfice d'exploitation en hausse, à 56 millions d'euros (54 millions d'euros). L’augmentation des volumes de vente, l’amélioration des marges et l’effet mix positif ont compensé les effets de change négatifs et la hausse des coûts.

Bentley a vendu 2 030 véhicules (2 033) au premier trimestre 2017. La perte d’exploitation de -30 millions d’euros (-54 millions d’euros) s’améliore par rapport à l’année précédente en raison des effets de change et de la baisse des coûts de développement du portefeuille de modèles.

À compter de janvier 2017, les résultats de l’activité services financiers de Porsche sont intégrés à ceux des Services Financiers de Volkswagen. Comme l’année dernière, Porsche Automobile enregistre un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros. L’amélioration du mix et les effets de change positifs ont entraîné une hausse du bénéfice d’exploitation de la marque qui atteint 132 millions d’euros (855 millions d’euros).

Volkswagen Véhicules Utilitaires a vu ses ventes unitaires et son chiffre d’affaires mondial augmenter au premier trimestre en raison d’une hausse de la demande des modèles Multivan/Transporter et Caddy. Son bénéfice d'exploitation atteint 205 millions d'euros, soit une hausse de 44,5 %.

Scania enregistre un bénéfice d’exploitation de 324 millions d’euros au premier trimestre, en augmentation de 80 millions d’euros par rapport à l’année précédente. La hausse du volume, les effets de change et l’amélioration de l’activité de service ont eu un impact positif sur le résultat.

Chez MAN Commercial Vehicles, le bénéfice d’exploitation avant éléments exceptionnels est en hausse par rapport à l’année précédente, à 93 millions d’euros (65 millions d’euros). Cette amélioration est principalement due à l’amélioration des volumes et des économies de coûts.

MAN Power Engineering a généré un bénéfice d’exploitation de 26 millions d'euros (48 millions d'euros).

Les Services Financiers de Volkswagen affichent une hausse de 12,2 % du bénéfice d'exploitation qui atteint 551 millions d'euros. Outre l’intégration initiale des services financiers de Porsche, ce résultat est principalement dû à la croissance de l’activité.

Prévisions confirmées pour l’année 2017

Le Groupe Volkswagen confirme ses prévisions pour 2017 après un excellent premier trimestre. Le Groupe prévoit ainsi une hausse du chiffre d’affaires de 4 % en 2017 par rapport à 2016.

En termes de bénéfice d'exploitation, il continue à tabler sur une marge d'exploitation de 6% à 7% pour 2017. Les défis viendront probablement de la situation économique, de la concurrence intense du marché, de la volatilité des taux de change et de la question des moteurs diesel.

L’intégralité du rapport est disponible sur notre site Internet : http://www.volkswagenag.com/ir/Q1_2017_e.pdf


(Veuillez retrouver dans le communiqué de presse le détail des résultats du Groupe Volkswagen sur les trois premiers mois de l'année).