Espace Media Volkswagen France
> Volkswagen > > Volkswagen aborde le Rallye de ...

Communiqué de presse

05/02/2016

Volkswagen aborde le Rallye de Suède avec ambition

- Le Rallye de Suède, seule épreuve du championnat courue sur neige et glace


- Du statut de jeunes espoirs à celui de favoris : Andreas Mikkelsen/Anders Jæger


- Les vainqueurs de 2013 à 2015 : Sébastien Ogier/Julien Ingrassia et Jari-Matti Latvala/Miikka Anttila



Invaincue sur ces terres et alignant trois équipages affamés de victoires, l’équipe Volkswagen aborde le Rallye de Suède (11–14 février 2016) avec confiance. Les triples champions du monde Sébastien Ogier/Julien Ingrassia (F/F) comptent deux victoires dans cette épreuve. Ils vont aborder cette seconde manche de la saison de nouveau en position de leaders du championnat. Leurs principaux rivaux dans cette épreuve pourraient bien être leurs propres équipiers Andreas Mikkelsen/Anders Jæger (N/N) et Jari-Matti Latvala/Miikka Anttila (FIN/FIN). Le Rallye de Suède occupe une place particulière dans l’histoire de Volkswagen Motorsport. La première victoire de la Polo R WRC en 2013 y a marqué le début d’une série exceptionnelle de 35 succès en 40 rallyes. Depuis cette course, les premières places des championnats pilotes et copilotes ont toujours été occupées par un équipage Volkswagen.


“Nous allons probablement toujours nous rendre en Suède avec un sentiment de fierté et d’anticipation, déclare le directeur de Volkswagen Motorsport Jost Capito. “Notre équipe n’oubliera jamais sa première victoire mondiale remportée dans cette épreuve. Nous avons eu le bonheur de vivre des courses exceptionnelles au cours des trois dernières éditions avec les succès de Sébastien Ogier et Jari-Matti Latvala, ainsi que les performances d’Andreas Mikkelsen dont son premier podium qui avait failli se transformer en première victoire l’an dernier. Les fans de rallye se souviendront longtemps du dénouement spectaculaire de l’édition 2015 quand trois pilotes ont abordé l’ultime épreuve chronométrée avec quasiment les mêmes chances de gagner. A moins que cette prochaine édition soit encore plus captivante que la précédente ?”


Une édition 2015 exceptionnelle


Le Rallye de Suède 2015 est entré dans l’histoire pour avoir été une des courses les plus serrées de l’ère moderne de la discipline. Un écart de 4,6 secondes, soit l’équivalent de seulement 162,84 mètres, séparaient les trois premiers avant la dernière épreuve spéciale, la Power Stage, longue de 15,84 kilomètres. Sébastien Ogier a d’abord signé le chrono le plus rapide, assurant ainsi la victoire pour son équipe. Cependant, le dernier à s’élancer sur la route, Andreas Mikkelsen avait encore toutes ses chances de gagner quand un tête-à-queue survenu en toute fin de spéciale a ruiné ses espoirs. Ayant perdu environ 40 secondes, le Norvégien s’est classé troisième.



331,21 kilomètres de sprint sur neige et glace


Le Rallye de Suède est la seule manche mondiale disputée dans deux pays : la Suède et la Norvège. Cette course est de ce fait courue à domicile par l’équipage Mikkelsen/Jæger. Le parcours 2016 comprend 21 spéciales totalisant 331,21 kilomètres chronométrés.


2013, 2014, 2015 – l’équipe Volkswagen invaincue en Suède


Le Rallye de Suède fait partie des épreuves que Volkswagen a toujours gagné avec la Polo R WRC. En 2013, la voiture de Wolfsburg y a remporté son premier succès mondial alors qu’il s’agissait de sa deuxième course. Auteurs de ce premier succès, Sébastien Ogier/Julien Ingrassia allaient un peu plus tard réaliser le grand chelem des classiques nordiques en gagnant en Finlande, devenant ainsi les premiers européens du sud à réaliser cette performance. L’équipage français a de nouveau gagné en Suède en 2015 tandis que Jari-Matti Latvala et Miikka Anttila ont dominé la course avec Volkswagen en 2014.


Unique en son genre : le Michelin X-Ice North offre un grip total et un plaisir maximum


Plus étroit de 195 millimètres que les versions destinées à la terre ou à l’asphalte, équipés de 384 clous vissés à une profondeur de 13,5 mm et dépassant de 6,5 mm : le pneumatique Michelin conçu uniquement pour la Suède est unique en son genre. Pour la course, chaque voiture WRC a le droit d’utiliser 24 de ces pneus clous spécifiques. Ce nombre ne pose aucun problème quand les conditions de terrain sont purement hivernales avec beaucoup de glace et de neige, comme ce fut le cas l’an dernier, mais il peut devenir plus difficile à gérer en cas de terrain plus boueux.



Ils ont dit


Sébastien Ogier, Volkswagen Polo R WRC n°1

“Il est bien sûr formidable de pouvoir aborder ce rallye après avoir entamé idéalement la saison en marquant 28 points. Les conditions de ce rallye sont uniques. Grâce aux pneus clous spécialement conçus pour cette épreuve, nous avons un grip parfait sur la glace et la neige et nous pouvons placer la voiture avec précision à des vitesses élevées. Je m’attends à une bataille serrée que je suis impatient de vivre. La lutte avait été difficile avec les pilotes nordiques l’année dernière. Ce sont les hommes à battre en Suède. »



Jari-Matti Latvala, Volkswagen Polo R WRC n°2

“Je me sens un peu comme chez moi dans ce rallye. J’adore piloter sur la neige. Il est bien sûr plus difficile d’aborder cette épreuve sans avoir marqué de points dans la première manche. Mais je ne peux pas revenir en arrière. L’aspect positif de cette situation est que je vais bénéficier d’une meilleure position sur la route. Je vais devoir en profiter pour pouvoir revenir dans la course au titre. Il est aussi évident que mes deux équipiers Sébastien Ogier et Andreas Mikkelsen ont montré qu’ils peuvent gagner en Suède et qu’ils sont eux-aussi particulièrement motivés. Je n’oublie pas non plus nos adversaires au sein des autres équipes.”


Andreas Mikkelsen, Volkswagen Polo R WRC n°9

“Je ne viens pas en Suède pour finir deuxième. Ce rallye se dispute en partie dans mon pays natal, la Norvège. Beaucoup de mes amis et toute ma famille seront là. J’ai toujours rêvé de gagner ce rallye. C’est passé tellement près l’an dernier. J’avais la victoire à ma portée mais elle m’a échappé dans les derniers mètres. Les conditions de cette course sont extrêmes. Nous disposons de pneus équipés de clous de 6,5 mm générant un énorme grip. Nous pouvons aussi vous appuyer sur les murs de neige pour maintenir notre vitesse dans les courbes. Cela veut dire que vous pouvez vraiment mettre le pied au plancher sans prendre trop de risques. Nous avons bien entamé la saison et je vais faire le maximum pour essayer de gagner en Suède pour la première fois.”



Le saviez-vous ?


... Les pneus clous spécifiques pour la Suède offrent plus de grip sur la neige et la glace que les pneus terre sur la terre. En Argentine, il faut en moyenne 124,87 mètres pour accélérer de 0 à 100 km/h alors que cette accélération se fait sur 107,32 mètres en Suède.


... Anders Jæger est le seul copilote actuel à avoir gagné une épreuve spéciale dès son premier rallye au plus haut niveau en WRC, en l’occurrence au Monte-Carlo 2016. Et ce n’est pas tout : parmi les copilotes de top niveau en activité, Jæger est le seul à être monté sur le podium dès ses débuts en WRC.


... Depuis 1950, le Rallye de Suède a toujours compté pour le Championnat du Monde sauf trois fois : en 1974, l’épreuve a été annulée en raison de la crise pétrolière; en 1990 c’est le climat trop doux qui a empêché son organisation; en 2009, enfin, la manche suédoise a cédé sa place à une autre course en vertu d’une règle d’alternance.


... Le saut le plus long effectué sur la légendaire bosse “Colin’s Crest” a été réalisé en 2015 par Thierry Neuville (Hyundai), avec une distance de 44 mètres. Mesuré à 41 mètres, le deuxième “vol” le plus long a été accompli le même jour par Andreas Mikkelsen. Les organisateurs du Rallye de Suède attribuent un prix aux auteurs des sauts les plus longs et les plus audacieux en hommage au regretté et légendaire pilote Colin McRae.

Visuels

Photo 2
Visualiser
Télécharger : Haute Définition
Photo 1
Visualiser
Télécharger : Haute Définition