Menu
> Volkswagen Group > Résultats > Performances positives pour le Groupe ...

Communiqué de presse

02/03/2020

Performances positives pour le Groupe Volkswagen en 2019

- Hausse du chiffre d’affaires de +7,1 % à 252,6 milliards d’euros – bénéfice d’exploitation avant éléments exceptionnels en hausse de 12,8 % à 19,3 milliards d’euros
- Division automobile : augmentation du cash-flow net qui atteint 10,8 milliards d’euros (-0,3 milliard d’euros) ; liquidités nettes : 21,3 milliards d’euros (19,4 milliards d’euros)
- Le Directoire et le Conseil de Surveillance proposent une augmentation des dividendes à 6,50 euros (4,80 euros) par action ordinaire et 6,56 euros (4,86 euros) par action privilégiée
- Les prévisions de livraisons pour 2020 sont identiques à celles de l’année précédente tandis qu’une hausse de 4 % du chiffre d’affaires est prévue, avec une marge d’exploitation comprise entre 6,5 % et 7,5 %

Le Groupe Volkswagen termine l’exercice 2019 avec succès. Le chiffre d’affaires a augmenté de 16,8 milliards d’euros pour atteindre 252,6 milliards d’euros et le bénéfice d’exploitation avant éléments exceptionnels s’élève à 19,3 milliards d’euros (17,1 milliards d’euros). À 7,6 % (7,3 %), la marge d’exploitation avant éléments exceptionnels est légèrement supérieure aux prévisions. Le bénéfice d’exploitation progresse également à 17,0 milliards d’euros (13,9 milliards d’euros). Les éléments exceptionnels liés à la question du diesel ont diminué pour s’élever à 2,3 milliards d’euros (3,2 milliards d’euros). Dans la Division Automobile, le cash-flow net a augmenté de manière significative à 10,8 milliards d’euros (-0,3 milliard d’euros), les liquidités nettes atteignant 21,3 milliards d’euros (19,4 milliards d’euros). Le Directoire et le Conseil de Surveillance proposent une augmentation des dividendes à 6,50 euros (4,80 euros) par action ordinaire et 6,56 euros (4,86 euros) par action privilégiée. Le ratio de distribution passerait ainsi de 20,4 % à 24,5 %.

« En 2019, notre portefeuille de produits attractif a convaincu de nombreux clients, nous permettant ainsi de conforter notre position sur un marché global en déclin, explique Frank Witter, membre du Directoire du Groupe en charge des Finances et de l’IT. Nous enregistrons une hausse du chiffre d’affaires et du bénéfice d’exploitation du Groupe ainsi que du cash-flow net et des liquidités nettes de la Division Automobile, ce qui signifie que nous restons financièrement très solides. Nous prévoyons un environnement de marché toujours aussi difficile cette année. La réalisation de nos objectifs ambitieux exigera donc un effort majeur de la part de l’ensemble du Groupe. »

Le bénéfice d’exploitation du Groupe Volkswagen en 2019 est notamment attribuable à la légère hausse des livraisons avec 10,97 millions de véhicules (+1,3 %). La croissance concerne surtout l’Europe et l’Amérique du Sud, tandis que les livraisons en Amérique du Nord et dans la région Asie-Pacifique ont légèrement diminué en raison des tendances globales du marché. La part de marché du Groupe a progressé dans pratiquement toutes les régions. La hausse des volumes de vente, l’amélioration du mix et les bonnes performances de la Division Services Financiers ont eu un impact positif sur le chiffre d’affaires, tandis que les taux de change ont eu un effet opposé. Le bénéfice avant impôts est en hausse de 17,3 % à 18,4 milliards d’euros et la marge d’exploitation avant impôts atteint 7,3 % (6,6 %). Malgré les difficultés du marché chinois, la part du bénéfice d’exploitation attribuable aux joint-ventures chinoises reste proche du niveau de l’année précédente à 4,4 milliards d’euros (4,6 milliards d’euros).

Le cash-flow net de la Division Automobile atteint 10,8 milliards d’euros par rapport au niveau très bas de l’année précédente. Ce résultat est principalement dû à l’augmentation du bénéfice, à une baisse des sorties de trésorerie liées à la question du diesel et à une hausse moins marquée des stocks. Malgré les effets négatifs de la norme IFRS 16 (comptabilisation des contrats de location), les liquidités nettes de la Division Automobile ont évolué positivement par rapport à fin 2018, atteignant 21,3 milliards d’euros (19,4 milliards d’euros). Le ratio de R&D (coûts de recherche et développement en pourcentage du chiffre d’affaires) a été légèrement inférieur par rapport au niveau de l’année précédente à 6,7 % (6,8 %). Le ratio Capex sur le chiffre d’affaires reste inchangé à 6,6 % (6,6 %).

Perspectives

Pour 2020, Volkswagen prévoit pour le Groupe un niveau de livraisons similaire à celui de l’année précédente dans un environnement de marché toujours difficile. Les problèmes viendront surtout de la situation économique, de l’intensification de la concurrence, de la volatilité des marchés de change et des marchés des matières premières et de critères d’émission plus stricts. Le chiffre d’affaires du Groupe Volkswagen devrait augmenter de 4 % en 2020 et celui du Segment Véhicules Particuliers dépasser légèrement celui de l’année précédente. En termes de bénéfice d’exploitation pour le Groupe et le segment Véhicules Particuliers, les prévisions tablent sur une marge d’exploitation comprise entre 6,5 % et 7,5% en 2020. Sur le segment des véhicules utilitaires, nous prévoyons une marge d’exploitation de 4 % à 5 % dans un contexte de baisse modérée du chiffre d’affaires. Le domaine d’activité « Power Engineering » devrait afficher un chiffre d’affaires similaire à celui de l’année précédente avec une perte d’exploitation réduite. Pour la division Services Financiers, les prévisions tablent sur un chiffre d’affaires et un résultat d’exploitation au même niveau que l’année précédente.

Outre les difficultés décrites, les prévisions présentées dans cette section sont soumises à des incertitudes d’évaluation dues, entre autres, aux tensions géopolitiques et aux conflits qui perdurent ainsi qu’aux épidémies qui se propagent d’une région à l’autre, comme c’est actuellement le cas du coronavirus dont les effets devront faire l’objet d’une surveillance étroite.

La Division Automobile devrait enregistrer un ratio R&D et d’investissement sur le chiffre d’affaires entre 6,0 % et 6,5 % en 2020. Nous prévoyons de nouvelles sorties de trésorerie en 2020 liées à la question du diesel ainsi que des sorties de trésorerie significativement plus élevées pour les activités de fusions et acquisitions. De ce fait, le cash-flow net devrait être nettement positif malgré un résultat légèrement inférieur à celui de l’année précédente. À l’exclusion des effets du diesel et des activités de fusion-acquisition, nous continuons à cibler un cash-flow net d’au moins 10 milliards d’euros en 2020.

GROUPE VOLKSWAGEN
 
  2019 2018 %
       
Volumes1 en milliers      
Livraisons (unités) 10 975 10 834 + 1,3
Ventes (unités) 10 956 10 900 + 0,5
Production (unités) 10 823 11 018 – 1,8
Effectifs au 31 déc. 671,2 664,5 + 1,0
       
Résultats financiers (normes IFRS), en millions d’euros      
Chiffre d’affaires 252 632 235 849 + 7,1
Résultat d’exploitation avant éléments exceptionnels 19 296 17 104 + 12,8
Marge d’exploitation avant éléments exceptionnels (%) 7,6 7,3  
Éléments exceptionnels – 2 336 – 3 184 – 26,6
Résultat d’exploitation 16 960 13 920 + 21,8
Marge d’exploitation (%) 6,7 5,9  
Résultat avant impôt 18 356 15 643 + 17,3
Marge d’exploitation avant impôt (%) 7,3 6,6  
Résultat après impôt 14 029 12 153 + 15,4
  dont attribuable aux actionnaires de Volkswagen AG 13 346  11 827  + 12,8
Bénéfice de base par action      
   actions ordinaires 26,60 23,57  
   actions privilégiées 26,66 23,63  
       
Division Automobile2      
Cash-flow d’exploitation 30 733 18 531 + 65,8
Flux de trésorerie résultant des activités d’investissement attribuables aux activités d’exploitation 19 898 18 837 + 5,6
dont : dépenses d’investissements 14 007 13 218 + 6,0
Cash-flow net 10 835 – 306 x
Liquidités nettes au 31 déc. 21 276 19 368 + 9,9
       

VOLKSWAGEN AG
  2019 2018 %
       
       
Résultats financiers (HGB), en millions d’euros      
Bénéfice net pour l’exercice 4 958 4 620 + 7,3
Dividendes (€)      
par action ordinaire 6,50 4,80  
par action privilégiée 6,56 4,86  
       

1 Volumes incluant les joint-ventures chinoises non consolidées. Ces entreprises sont comptabilisées selon la méthode de la mise en équivalence. Les livraisons de l’année précédente ont été mises à jour pour refléter les tendances statistiques subséquentes.
2 Y compris les ajustements de consolidation entre les divisions Automobile et Services financiers.