Menu
> > > La productivité dans les usines ...

Communiqué de presse

26/09/2019

La productivité dans les usines augmente plus rapidement que prévu

- La productivité a augmenté de plus de 6% par rapport à l’année précédente : c’est mieux que l’objectif prévu de 5% d’augmentation annuelle sur l’ensemble des usines.
- En 2019, la production contribuera à une réduction des coûts d’environ 500 millions d’euros grâce à la stratégie de production TRANSFORM.TOGETHER. Entre 2019 et 2023, la contribution atteindra 2 milliards d’euros.
- Les émissions de CO2 par véhicule produit vont diminuer de 22% entre 2015 et 2019. D’ici à 2025, la baisse devrait atteindre 50 %.
- Dr. Andreas Tostmann, membre du Directoire de la marque Volkswagen en charge de la Production : « Les chiffres montrent que notre stratégie fonctionne. Pour la première fois depuis 2013, nous avons baissé les coûts de production par véhicule. »


La marque Volkswagen est en bonne voie pour atteindre ses objectifs de rentabilité au niveau de la production de véhicules. Après le lancement de la nouvelle stratégie de production TRANSFORM.TOGETHER l’année dernière, les premiers résultats sont mesurables. Andreas Tostmann, membre du Directoire en charge de la Production et de la Logistique, a commenté ce bilan intermédiaire devant 500 cadres dirigeants participant à la Conférence Internationale. « Les chiffres montrent que notre stratégie fonctionne. En 2019, notre productivité aura progressé de plus de 6%. Et, pour la première fois depuis 2013, nous avons baissé les coûts de production par véhicule ». Nos employés ont fait un travail remarquable et je les remercie beaucoup des résultats obtenus. Nous avons fait preuve d’un excellent esprit d’équipe et nous avons réussi à lancer la production de nos nouveaux modèles avec dynamisme et fluidité. Les compétences exceptionnelles de nos collaborateurs nous permettent d’améliorer régulièrement la productivité et l’efficacité de la production. Nous allons donc continuer cette même voie. En cette période d’incertitudes économiques mondiales, il est judicieux de se protéger d’une crise éventuelle. D’agir sur ce que nous pouvons contrôler pour nous préparer à ce qui ne dépend pas de nous ».
 
Au total, les coûts de production de la marque Volkswagen s’élèvent à environ 10 milliards d’euros. Entre 2019 et 2023, la production va contribuer à hauteur de 2 milliards d’euros au résultat financier, avec une réduction des coûts de personnel, des dépenses accessoires d’approvisionnement et des frais généraux. En 2019, la contribution s’élèvera à environ 500 millions d’euros.
 
L’entreprise a prévu d’améliorer la productivité de ses sites de 30% d’ici à 2025. Volkswagen souhaite surtout que ses installations de production du monde entier, qui fonctionnent dans des contextes très différents, adoptent des normes de production communes. Un processus centralisé garantit que les idées et les améliorations provenant d’un site soient rapidement transférées aux autres sites qui sont alors dans l’obligation de les appliquer. Actuellement, 220 mesures de ce genre sont en cours de mise en œuvre. Il s’agit, par exemple, de la standardisation mondiale de l’inspection automatisée des surfaces dans l’atelier peinture, de la réduction de la complexité des outils de presse pour carrosserie ou de conteneurs spéciaux modulaires qui peuvent être utilisés indépendamment du modèle.
 
En appliquant des normes communes, la nouvelle plateforme de production numérique développée en collaboration avec Amazon Web Services et Siemens facilitera également la standardisation des différents systèmes informatiques des usines. Par exemple, les critères de maintenance des machines de production pourront être contrôlés de manière uniforme dans le cadre de la maintenance prédictive. « Dans une entreprise de la taille de Volkswagen, il est important d’utiliser les économies d’échelle de manière plus systématique, explique Dr. Tostmann, membre du Directoire en charge de la Production et de la Logistique. Les améliorations doivent être mises en œuvre rapidement partout et les nouveaux systèmes ne doivent être développés qu’une seule fois. »
 
De plus, le groupe chargé de la production chez Volkswagen s’est fixé un objectif global de décarbonisation. Pour commencer, les émissions de CO2 des usines devront être réduites de 50% d’ici à 2025 par rapport à 2015. Les résultats du premier semestre 2019 montrent que l’entreprise est sur la bonne voie : les émissions de CO2 par véhicule produit ont baissé de 22%.