Espace Media Volkswagen France
> Volkswagen > > Double podium en Italie : ...

Communiqué de presse

12/06/2016

Double podium en Italie : Volkswagen accentue son avance dans le championnat

En terminant respectivement deuxièmes et troisièmes, Jari-Matti Latvala/Miikka Anttila (FIN/FIN) et Sébastien Ogier/Julien Ingrassia (F/F) ont assuré un double podium pour Volkswagen en Sardaigne. Ce résultat représente un grand pas en avant dans la course aux titres du Championnat du Monde des Rallyes de la FIA (WRC) : Volkswagen a significativement augmenté son avance en tête dans les catégories pilotes, copilotes et constructeurs avec la Polo R WRC. La victoire est revenue à Thierry Neuville/Nicolas Gilsoul (B/B, Hyundai), à l’issue d’une bataille serrée avec Latvala/Anttila.


Ogier/Ingrassia qui, en tant que leaders du championnat, étaient contraints par le règlement à s’élancer les premiers sur la route, n’ont pu éviter de perdre du temps les deux premiers jours et n’ont ainsi pas pu se mêler à la lutte pour la victoire en Sardaigne. Ils ont cependant été récompensés de leur impressionnante combativité par un nouveau podium et la satisfaction d’avoir fait le maximum dans cette compétition. Au volant de la troisième Polo R WRC, Andreas Mikkelsen/Anders Jæger (N/N) ont subi un revers : ils ont heurté une pierre placée sur leur trajectoire et ont été forcés à l’abandon samedi.


64 points pour Ogier/Ingrassia, 70 pour Volkswagen : l’avance au championnat augmente significativement


Dans l’optique des trois catégories du championnat, Volkswagen a accompli un grand pas en avant en Italie. Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont porté leur avance à 64 points tandis que l’avance de Volkswagen sur Hyundai est passée de 49 à 70 points. Un maximum de 28 points peut-être marqué par les pilotes et copilotes dans chaque rallye alors qu’un maximum de 43 points peut être marqué dans la catégorie constructeurs.


Le Rallye d’Italie-Sardaigne est traditionnellement un des rallyes sur terre les plus durs pour les hommes et les machines. L’édition 2016 n’a pas fait exception à la règle : des températures avoisinant les 30° et une épaisse poussière ont rendu la vie difficile aux pilotes et copilotes. Les routes cassantes avec de profondes ornières et des pierres arrachées du sol ont imposé un test extrême aux voitures WRC.


45 rallyes, 78 podiums, dont 37 victoires : la Polo reste la voiture ayant connu le plus de succès en rallye


37 victoires et seulement huit rallyes sans avoir gagné. Bien que n’ayant pas gagné trois rallyes de suite, la Polo R WRC reste la voiture ayant remporté le plus de victoires dans l’histoire du Championnat du Monde des Rallyes. Son pourcentage de victoires de 82.22 % est inégalé. Les équipages Volkswagen sont montés sur le podium avec la Polo R WRC à 78 reprises depuis le Monte-Carlo 2013, y compris au cours des 15 derniers rallyes. Au moins un équipage Volkswagen a pris place sur le podium dans 43 des 45 rallyes disputés.



Une tâche herculéenne : Ogier/Ingrassia ont ouvert la route sur près de 90% du parcours


En tant que leaders du championnat, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont subi de nouveau le handicap d’ouvrir la route durant les deux premières journées du rallye, soit 282 kilomètres sur 325. Ce règlement n’a pas laissé la possibilité aux triples champions du monde de se mêler à la lutte pour la victoire alors qu’ils disposaient de la voiture ayant connu le plus de succès dans l’histoire du WRC. Ogier/Ingrassia ont balayé la route pour les concurrents qui les suivaient sur exactement 87,04 % du parcours de l’épreuve.


Latvala/Anttila terminent deuxièmes et se replacent au championnat


Le Championnat du Monde des Rallyes promet une excitante bataille dans les toutes prochaines épreuves pour la seconde place du classement provisoire des catégories pilotes et copilotes. Grâce aux points marqués en Sardaigne qui leur ont permis de remonter dans la hiérarchie provisoire, Jari-Matti Latvala et Miikka Anttila seront impliqués dans cette bataille. Douze points séparent les cinq équipages classés de la seconde à la sixième place du championnat.


Quatre points de bonus dans la Power Stage


Maître dans cet exercice, Sébastien Ogier a remporté la Power Stage permettant de marquer des points de bonus, malgré une glissade un peu large dans une épingle. La 70eme Power Stage de l’histoire du Championnat du Monde des Rallyes a vu Volkswagen signer le meilleur temps pour la 36eme fois. Le constructeurs a marqué des points dans cette épreuve 81 fois et a marqué un total de 175 points dans cette seule épreuve.



Ils ont dit


Sébastien Ogier, Volkswagen Polo R WRC n°1

“Je savais avant le départ que la troisième place était le meilleur résultat que Julien et moi pouvions espérer. Je suis donc très heureux de finir sur le podium. Compte tenu de l’écart important nous séparant des premiers et de ceux qui nous suivaient, notre priorité était simplement de finir la course. La Power Stage était très sablonneuse, on avait l’impression de rouler sur une plage. Nous avons de nouveau augmenté significativement notre avance en tête du championnat. Le week-end a été idéal de ce point de vue. Je voudrais remercier particulièrement mon épouse Andrea d’avoir attendu pour donner naissance à notre premier enfant. Je suis très impatient de rentrer chez moi. Les prochains jours seront certainement plus excitants pour moi que n’importe quel rallye !”


Jari-Matti Latvala, Volkswagen Polo R WRC n°2

“C’est un week-end réussi pour nous. En tant qu’équipe, nous avons pu accentuer notre avance au championnat constructeurs. J’aurais bien sûr aimé monter sur la plus haute marche du podium mais après mes résultats décevants lors de mes récentes participations à cette course, finir deuxième est très bien. Nous avons en plus réduit notre écart sur les concurrents qui nous précèdent au championnat. Je félicite Thierry Neuville. Il a réalisé une belle performance tout le week-end et mérite sa victoire. Nous allons faire le maximum de nouveau en Pologne !”


Andreas Mikkelsen, Volkswagen Polo R WRC n°9

“Le rallye ne s’est certainement pas conclu comme je l’imaginais. Dans l’avant-dernière spéciale samedi soir, j’ai heurté une pierre dans un passage quasiment à pleine vitesse après un long virage droite. Je ne pouvais pas l’éviter. Le choc a été violent et a brisé la suspension. Ce n’est pas de chance mais cela fait partie du rallye. La dernière journée nous a permis de tester des variantes de set-up en vue des prochaines courses. Nous espérons en tirer profit en Pologne. Nous avons bien réussi dans cette épreuve ces dernières années. Nous n’avons pas attaqué dans la Power Stage afin de prendre le départ de la prochaine manche en troisième position sur la route. Cela augmentera notre chance de gagner. Ce n’est pas super pour les spectateurs de nous voir lever le pied, mais ce sont les règles sur lesquelles nous devons travailler de façon à atteindre nos objectifs à la fin de l’année.”


Jost Capito, Directeur Volkswagen Motorsport

“Volkswagen a significativement augmenté son avance en tête du championnat constructeurs et réalisé un important pas en avant dans la défense de ses titres. Nous pouvons sur ce plan être très satisfaits du Rallye d’Italie. Je félicite Hyundai et Thierry Neuville qui ont réalisé une grande performance et ont été meilleurs que nous cette fois. Jari-Matti Latvala est de retour avec sa seconde place. Sébastien Ogier a tiré le maximum de sa position de départ. Ouvrir la route en Sardaigne signifie que vous n’avez aucune chance de vous battre pour la victoire avec ceux qui s’élancent derrière vous. Sa performance a néanmoins été remarquable, même si le résultat ne le reflète pas. Andreas Mikkelsen a été malchanceux cette fois et en dépit d’une bonne performance, mais je pense que cela va faire de lui un élément avec lequel il faudra encore plus compter pour le prochain rallye en Pologne.”

Visuels

bd_02_2016_wrc_06_hem1_9668.jpg
Visualiser
Télécharger : Haute Définition
bd_01_2016_wrc_06_tw1_3649.jpg
Visualiser
Télécharger : Haute Définition